Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de samboiv1
  • Le blog de samboiv1
  • : Le blog de Sam Boi
  • Contact

Recherche

Liens

14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 13:37

Le Kremlin-Bicêtre est une ville de la petite couronne parisienne. Située dans le département du Val de Marne, elle est entourée de Paris, Gentilly, Arcueil, Villejuif et Ivry-sur-Seine. Jusqu'à 1903 et la création d'une mairie, le Kremlin-Bicêtre appartient à la commune de Gentilly. Retrouvez dans cet article l'histoire de la ville, partant du moyen-âge à nos jours.

Du moyen-âge au XVème siècle

Au moyen âge, le territoire de l'actuelle ville n'est qu'un domaine appartenant à la paroisse de Gentilly.

Au fil du temps, ce domaine a changé maintes fois de propriétaires. Le premier recensé est Pierre le Queux à qui Louis IX rachètera le domaine pour y installer une colonie de Chartreux.

Après leur départ, le lieu devient un repère de brigands et voleurs avant d'être racheté en 1286 par l'évêque de Winchester qui y construit le fameux château portant son nom, mais qui par déformation deviendra Bicêtre.

Le château va ensuite changer de propriétaire fréquemment. En 1294 il est confisqué par Philippe Le Bel, puis rendu et vendu en 1304 à Amédée VI Comte de Savoie.

Lui-même le cède à Jean Ier de Berry en 1400 pour en faire une forteresse après l'incendie qui l'a ravagé pendant la guerre de 100 ans. Une guerre civile éclate en 1411 et le château sera de nouveau incendié.

Du XVIIe au XVIIIème siècle

En 1632, Louis XIII ordonne la destruction des ruines du château pour y bâtir un hospice militaire. Au final, il servira successivement d’hôpital, d'orphelinat, de prison d'État et d'asile, dans des conditions toujours déplorables.

Au XVIIIème siècle, Philippe Pinel et Jean-Baptiste Pussin améliorent les conditions, et lors de la révolution les prisonniers et aliénés présents injustement seront libérés.

Au XIXème siècle

Pendant le Premier Empire, de nombreux soldats sont soignés à l'hospice Bicêtre et un cabaret du nom de Kremlin ouvre à côté donnant ainsi naissance à une petite agglomération à partir de 1830.

Après l'annexion de 1860, de nombreux Parisiens et entreprises viennent s'installer sur la commune. À la porte de Paris, on retrouve des tanneries, des briqueteries et des dépôts de Tramways, alors que derrière des zones pavillonnaires se construisent.

Un projet de séparation de Gentilly commence alors à germer.

Du XXème siècle à nos jours

Afin de se séparer, en 1897, Eugène Thomas est élu maire et en 1903, la première mairie est construite. Historiquement lié au mouvement ouvrier, la ville du Kremlin-Bicêtre opte pour une politique sociale et paternaliste avec des cantines, des crèches et des logements sociaux.

La ville devient ensuite communiste et connait une dégradation sociale et sanitaire pour finir presque à l'état de bidonville. En 1920, une nouvelle politique de logement social est établie pour éviter le pire.

Jusqu'en 1983, la ville est restée sous influence de la gauche avant de basculer à droite.

Blason de la ville Kremlin-Bicêtre
Repost 0
Published by Sam Boi - dans Histoire
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 19:37

Le Bristol est un palace parisien situé au 112 rue du Faubourg Saint-Honoré, dans le très chic VIIIe arrondissement. L'hôtel a officiellement ouvert ses portes en 1925 et est, depuis l'après guerre, considéré comme un haut lieu de rassemblement pour les ambassadeurs et diplomates du monde entier. A travers cet article, découvrez l'histoire et l'évolution d'un des plus grand hôtel de Paris.

L'histoire

Si l'hôtel Bristol a ouvert ses portes en 1925, l'immeuble qui l'abrite est un ancien hôtel particulier datant, lui, de 1758. C'est donc en 1925 que Hippolyte Jammet fonde l'hôtel Bristol, en hommage au grand voyageur britannique amoureux du luxe qu'était le Comte de Bristol.

Lors des premières années, l'hôtel bénéficie de l’effervescence des années folles pour se faire un nom. Mais, sa réputation ne commencera réellement à grandir que 20 ans après, et la fin de la 2nde guerre mondiale. Avec les allées et venues des ambassadeurs et diplomates dans un Paris enfin libéré, beaucoup d'entre eux logent au Bristol et lui donnent une réputation internationale.

Très vite, l'hôtel est reconnu, lui permettant, en 1949, de décrocher ses 4 étoiles luxe avant d'être, en 1962, classé en 1re position du guide américain Fielding’s Travel Guide to Europe. A partir de cette date, le Bristol, rivalise avec les plus grands palaces du monde.

1978, la famille Oetker au pouvoir

Alors que le Palace rayonne à travers le monde, en 1978, Rudolf August Oetker, président du groupe industriel du même nom, acquiert l'hôtel avec pour objectif d'en faire un palace encore plus luxueux.

Un an plus tard, le Bristol se lance dans des travaux d’agrandissement et d'aménagement. Il rachète et rénove l'ancien couvent des "Petites Sœurs de la Bonne Espérance" pour en faire une aile côté jardin, construit une piscine et aménage un vaste jardin à la française digne de l'époque royale.

Les caractéristiques

L'hôtel Bristol décroche ses 5 étoiles, notamment grâce à :

  • Ses 187 chambres dont 85 suites.

  • Sa piscine avec vue panoramique sur les toits de Paris et le Sacré-Cœur.

  • Son jardin à la française de 1200 m².

  • Ses 5 salons climatisés, dont 4 avec vue sur le jardin.

  • Ses centres de conditionnement physiques, ses salles de massage et instituts de beauté.

  • Son restaurant gastronomique 3 étoiles.

  • Son restaurant concept sur-mesure (le 114 faubourg).

  • Son bar.

Les distinctions

Les principales distinctions actuelles du Bristol sont :

  • Meilleur Hôtel du Monde par Institutional Investor.

  • Meilleur Hôtel d'Europe en 2007 et 2008, lors des World Travel Awards.

  • Meilleur Hôtel Romantique de Luxe 2008, lors des World Luxury Hotel Awards.

  • Meilleur Restaurant d'hôtel en Europe lors de Prix Villégiatures.

  • L'un des 4 prix Palace de Paris décerné par la France.
Hotel Bristol, Paris
Repost 0
Published by Sam Boi - dans Histoire
commenter cet article